La grotte du diable au  Huelgoat

En fait le diable est le Démon .La christianisation chrétienne du dragon de la légende locale de sainte Victoiria et de la construcion de la chapelle des  Cieux .

L'Archange Raphael enchaînant le Démon Asmodée dans une grotte du HUELGOAT :

Un des bas -relief dans la chapelle Notre Dame des Cieux au Huelgoat représente l la légende de l 'Archange Raphael enchaînant le Démon  Asmodée dans une grotte comme celle au  Huelgoat  qui possédait Sara toujours pure qui avait eu eu sept maris, tous morts durant leur nuit de noces. .Cette légende est dans la Bible catholique :du Llivre deTobie où le nom de  ll'Archange Raphaël seulement apparait .

Avant de se mettre en chemin, Tobie fait la connaissance miraculeuse de celui qui sera son ange gardien et qui se cache sous les traits d'un jeune homme. L'Archange (c'est bien lui) qui lui sauve la vie tout d'abord, alors qu 'il se lave dans le Tigre, Tobie va se faire dévorer par un immense poisson. Tobie tue le poisson et Saint Raphaël lui conseille d'en garder le fiel, le coeur et le foie "qui serviront plus tard à guérir la vue de son père".En chemin, l'Archange incite Tobie à se marier avec Sara, fille de Raguel. Possédée par le démon Asmodée, bien que toujours pure, Sara a déjà eu sept maris, tous morts durant leur nuit de noces. La sincérité du sentiment de Tobie, aidé par l'Ange, met en fuite
le Démon Asmodée, L'ange Raphaël le saisit enfin, l'enchaîna dans le désert de la Haute-Egypte. Il demeure dans une grotte auprès de la ville de Saata ou Taata. Tobie put enfin épouser Sara .
La bête est vaincue, enchaînée en enfer pour mille ans :Apocalypse 20.2-10

On ne connaît des enfants de Grallon qu'une fille, à qui ses dérèglements et ses crimes ont donné une affreuse célébrité. Il y a dans la Basse- Bretagne , près du village de Huelgoat, une espèce de fondrière , un abîme d'où s'élèvent des bruits lugubres: ce sont, au dire des paysans voisins, les gémissements des amants de la princesse ,qu’elle faisait précipiter dans ce Gouffre ,victimes de ses fureurs et de son inconstance .Cette princesse se nommait , Ahès ,et on lui attribue la fondation du château de Ker-Ahès ,qui est devenu la ville de CarhaiX
L.Histoire de Bretagne par M. Daru. En 1826

 

La légende locale de sainte Victoiria  de la construcion de la chapelle des  Cieux .

 Dans cette contrée reculé de la  Gaule qu'on appelle aujourd'hui la Bretagne ,Il était un énorme dragon dont le souffle pestilentiel était en train de faire mourir les hommes et les animaux. , Le druide , le chef du la cité des Osismes  du Huelgoat , se rendit dans l'endroit où était exilé Victoiria, et la pria pour sauver sa ville du dragon. .

Victoiria :lui dit "Si tu abandonnes les idoles pour adorer le Christ, je vais vous montrer comment ce dragon fuira loin de vous et il ne vous opprimer plus.

Dites-moi quand vous ferez disparaître ce dragon,  je deviendrais moi-même chrétien avec tous ceux de mes habitants.

Ensuite, Victoiria lui dit: «Dès ce surlendemain quand viendra à chanter le coq et au nom de Jésus-Christ, je le ferais fuir  loinde votre territoire.

La Sainte comme elle l'avait promis deux jours après, il se rendit dans le bourg  du  Huelgoat . Le druide  accepta que tous les citoyens aillent à la grotte du dragon. Victoire pleura: «Au nom du Seigneur Jésus-Christ quitte cet endroit, mauvais dragon; je donne crédit à Dieu vivant et vrai, ne soit pas là où les gens et animaux vivent,laisse la place aux hommes, où l'agriculteur puisse labourer. Par ailleurs,je fais écho à la voix à tout homme.

" .Puis, le dragon sortit de sa  grotte , courant rapidement, presque comme s'il avait été battu et fouetté. , il n'y eu plus trace de lui. car elle avait chassé le dragon ,

Victoiria pénétra dans la grotte du dragon et  convoqua le peuple elle dit: « Écoutez-moi tous: Dans ce lieu vous construirez une chapelle  que et vous ferez de vos filles  des vierges. Dans un court laps de temps plus de 60 filles sont devenues ses disciples par son Saint-enseignement de ses hymnes, ses psaumes et ses cantiques.

 

  Le Dragon au pied de la sainte Victoria a la même tête de chien comme celui de la bête de la  légende  du chien noir  des marais du  Yen-Elez. 

 

 

sablière sain yvres

 

Les deux Sablières de notre église saint Yves sur la Place du Hüelgoat , en haut de la porte dans la tradition, dite de l' entrée des hommes, coté  bois et ses grottes ( les fers à cheval  et une tête de diable sont que la représentation du Demon" qu' on appelle ici dans les Monts d'Arrée  des Teuss " au XVI siècle du mythe du cheval androcèphale  psychopompe des statère's des Osismes du Hüelgoat.

 

Dans le CODEX BEZAE, écrit  en latin  et en grec d'un manuscrit  dont  l'origine est la Gaule du  Vème ou VIème siècle. ;  il y a  cette  phrase :le tombeau du Christ est gardé par un daemon de gardien, SERPENT ROUGE KOPTE :traduit du grec  l' AERED KOPTE (ou copte) traduit du latin  prouve bien que AERED est le nom gallo-romain  du serpent.

AN AEZ-ROUANT    (Le nom en vieux breton du DEMON indo- européen  des profondeurs des eaux  aux oreilles et aux cornes de taureaux  et ayant un corps de serpent ..Le fait est que les  torrents et fleuves étaient sacrés aux yeux des indo- européens, leur tumulte étant souvent évoqué par l'image  du taureau  avec sa force brute et ses furieux  horribles, affreux meuglements .

Le Serpent  Huant. Arc'houere en breton moderne : il est  le Démon  et non le Diable du Moyen- Chrètien, dénigré en Diable par les missionnaires après le Concile de  Trente et les agnostiques , mais la grande divinité vénéré des cours d'eau des païens. Il est  un Demi-Dieu mortel  né de l' union d'un Dieu et d'une mortelle une nymphe  , l' intercesseur et l' interlocuteur des divinités avec les mortels.  En Gaule, déjà au V ième  avant JC était il , Achéloos. et Dusios? sous l'empire romain  


Saint Trémeur ou l’homme sans tête et Saint  Herbot.  Ernest du Laurens de la Barre Contes et légendes de Basse-Bretagne ( 1891)

Pourtant le diable, celui qu’on nomme chez nous le vieux Guillaume ,( Ar gwillou-koz est le surnom du loup garou et du Diable en breton)  non pas le lugubre Satan,( qui est le Démon) mais un diable comique, tendre et bon enfant ; donc, ce farceur de diable-là avait aussi juré de jouer un tour à Trémeur, parce que Trémeur, en se convertissant, lui en avait joué un autre. Satan voulait le rendre amoureux, naturellement, pour lui faire perdre la tête une seconde fois.


 

La légende du géant Hok-bras et de la fée du Huelgoat .(Le publicateur du Finistère ,n° du 5 septembre 1874 conté par Jakou -Ar-Gall de Botmeur.)

La légende du hok-bras

 

Enfin Hok-Bras était chrétien et ne viendrait pas rire à l'église tous les jours. Après le dîner de baptême, qui fut très bon à ce qu'on dit, Hok-Bras s'en fut jouer dans le bois, auprès de l'endroit qu'on appelle le Trou du diable, , sans doute afin d'empêcher le diable de sortir par là (ce qui eût été un grand service pour l'humanité, s'il avait réussi), il se mit à rouler tout autour les plus gros rochers de la colline; et l'on sait qu'il n'en manque pas dans ce beau vallon. Pendant que le bambin travaillait ainsi, au grand ébahissement des autres, sa marraine vint le regarder faire et se dit :- Voilà un filleul qui me fera honneur. Et, en disant cela, elle jouait avec sa belle bague de diamant. Tout à coup, la bague lui échappa et roula au fond du gouffre, qui n'était pas encore couvert et où l'eau tombait avec un bruit affreux. La marraine se mit à pleurer. ... Hok-Bras. Votre bague ? Ne pleurez pas, nous allons voir. Si j'étais seulement aussi grand que ce trou est profond, je vous la rapporterais dans cinq minutes. Or, il est bon de dire que la jolie marraine était une fée. Elle sécha ses beaux yeux et promit à Hok-Bras d'exaucer sa demande s'il trouvait la bague. Hok descendit dans le trou et s'enfonça dans l'eau mais bientôt il en eut jusqu'au cou.- Marraine, dit-il, l'eau est trop profonde et moi je suis trop court. - Eh bien ! allonge-toi, dit la fée. En effet, Hok se laissa couler toujours, car c'était un puits de l'enfer, et sa tête restait toujours au-dessus de l'eau. Enfin, ses pieds touchèrent le fond du gouffre. - Marraine, dit-il, je sens une grosse anguille sous mes pieds.

- Apporte-la, dit la fée, c'est elle qui a avalé ma bague et remonte de suite. Crac ! On vit tout à coup Hok sortir du gouffre noir comme un arbre énorme, et il montait toujours. - Marraine, dit une voix qui venait des nuages, ne m'arrêterez-vous pas ? - Tu n'as qu'à dire assez, mon garçon, et ta croissance s'arrêtera. - Assez ! hurla Hok d'une voix de tonnerre... Et à l'instant on le vit se raccourcir et puis se mettre à genoux pour embrasser sa jolie tante et lui passer sa bague au doigt. Par malheur pour nous,

Hok, dans sa joie, oublia de boucher le Trou du Diable. On ne le sait que trop en ce monde, hélas!

Sa marraine est une fée , c'est bien Morgane ou Ahes la géante. Hok-bras a la maîtrise des formes et se transforme tout particulièrement en  serpent ou en Dragon dans le  Gouffre ,il se rattache  bien à la vouivre représentant les énergies telluriques

Un site aménagé légendaire dédié au diable  a été inventé par le Syndicat d'initiative vers 1922  pour les touristes lors de la création du  chemin pittoresque du théatre de verdure  et l'aménagement de cette grotte dans le chaos du Saouelec

La vrai  grotte du Diable dans les légendes avant la venue des touristes est celle et son lac souterrain des profondeurs du Gouffre dit du Diable  du Kastell-Gwibel ar Rampez)  

La Grotte du Diable réserve aux promeneurs d'autres frayeurs. Cachée sous le chaos, on y descend par une mince échelle. La mousse verte et glissante rend le périple d'autant plus délicat. L'eau souterraine jaillit d 'une bouche béante. Les habitués des lieux racontent qu'un paysan pourchassé par les Chouans s'y serait réfugié. Affublé de deux plumes rouges et armé d 'une fourche, il aurait fait fuir ses poursuivants persuadés d 'avoir rencontré l'ombre du diable avec ses cornes. (source  du bureau de l'office du tourisme).

Dans les années  d'après guerre  les guides du Huelgoat ne  fréquentaient que les sites de la roche et du ménage. Vers les 1980 certains jeunes du fait que les meilleurs places de guides du site du chaos étaient  prises ont crée cette légende pour les touristes qui descendaient dans la grotte pour la pièce de monnaie .

Lorsque le Père Maunoir commença au XVIIe siècle ses missions dans la Cornouaille des Monts d'Arrée, on le rencontrait alors, à chaque pas, animant une ténébreuse bande, la Cabale, Cette « Citadelle d'Enfer » n'était que possession, envoûtements, Messes noires, sabbats nocturnes, pactes diaboliques. Malgré ses prédications et ses exorcismes, le Père Maunoir laissait, à ses successeurs, un fief où le satanisme était toujours vivant.

 

Ce Trou du Diable à Huelgoat, serait l'entrée de la route qui mène à l'Enfer. Ce chemin est large et facile à la marche. Quatre-vingt-dix-neuf auberges sont des arrêts qui doivent durer chacun cent ans. Des « choses douces » et « des choses fortes » sont servies par des servantes de plus en plus belles et accortes à mesure que l'on approche de l'Enfer. Si le voyageur modère son boire et arrive à la dernière auberge sans être ivre, il peut revenir sur ses pas. L'Enfer alors n'a plus de droits sur lui. Mais au cas où il serait trop « chaud de boire », les diables lui font avaler une affreuse mixture de sang de crapaud et de couleuvre. Désormais le diable est son maître.

BERNARD DE PARADES

Erreur ce n'est pas la grotte du Diable mais le Gouffre du Diable


 

KISS THE DEVIL

 

Who'll love the Devil ? Who'll song his song ? Who will love the Devil and his song ?

I'll love the Devil  I'll sing his song I will love the Devil and his song

Who'll love the Devil ? Who'll kiss his tongue ? Who will kiss the Devil on his tongue ?

I'll love the Devil I'll kiss his tongue I will kiss the Devil on his tongue

Who'll love the Devil ? Who'll sing his song ? I will love the Devil and his song

Who'll love the Devil? Who'll kiss his tongue ? I will kiss the Devil on his tongue

Who'll love the Devil ? Who'll sing his song ? I will live the Devil and sing his song

 

EMBRASSEZ LE DEMON

Qui aimera le démon ? Qui chantera sa chanson ? Qui aimera le démon et sa chanson ?

J'aimerai le démon Je chanterai sa chanson J'aimerai le démon et sa chanson 

Qui aimera le démon ? Qui embrassera sa langue ? Qui embrassera le démon sur sa langue ? 

J'aimerai le démon J'embrasserai sa langue J'embrasserai le démon sur sa langue 

Qui aimera le démon ?Qui chantera sa chanson ? J'aimerai le démon et sa chanson 

Qui aimera le démon ? Qui embrassera sa langue ?J'embrasserai le démon sur sa langue 

Qui aimera le démon ? Qui chantera sa chanson ? J’aimerai le démon et chanterai sa chanson