La Chapelle Sixtine des bois.

Dies iræ, dies illa,Solvet sæclum in favílla,Teste David cum Sibýlla !' Jour de colère, que ce jour-là.Où le monde sera réduit en cendres,Selon les oracles de David et de la Sibylle.

Le roi David  trône au milieu des douze Sybilles  d'Apollon de la chapelle de Saint Herbot,

 

Le roi David , l'un des prophètes de l'Ancien Testament il a prédit la venue du Messie, il trône au milieu des douze Sybilles  d'Apollon. d' après les érudits .

La Sibylle est évoquée dans le chant du 'Dies irae  Dies iræ, dies illa,Solvet sæclum in favílla,Teste David cum Sibýlla !' Jour de colère, que ce jour-là. Où le monde sera réduit en cendres,Selon les oracles de David et de la Sibylle.

 

David prédit ses vertus :Je suis pauvre et dans les travaux dès ma jeunesse ... J'accomplirai votre volonté, ô mon Dieu. David prédit la trahison de Judas : Celui qui m'était si uni, en qui j'avais tant de confiance, et qui mangeait de mon pain, a fait éclater contre moi sa trahison David prédit la passion du Sauveur : Ils m'ont donné pour nourriture du fiel, et dans ma soif ils m'ont abreuvé de vinaigre. Tous ceux qui m'ont vu se sont moqués de moi ..., ils ont secoué la tête en disant : Il a espéré au Seigneur, que le Seigneur le délivre et qu'il le sauve, s'il est vrai qu'il l'aime. Ils ont jeté les yeux sur moi qu'ils avaient couvert de plaies. Ils ont percé mes mains et mes pieds ... Ils ont partagé mes vêtements, et jeté ma robe au sort. David prédit l'Ascension :Elevez-vous, portes éternelles, et le Roi de gloire entrera. Dieu est monté au milieu des acclamations de joie  David prédit l'adoration des mages : Des rois de l'Arabie et de Saba lui apporteront des présents. http://www.infobretagne.com/prophete-prophetie.htm

Mais c'est aussi par ses attributs : Saint Herbot et le prophète Élie et leur bourdon de pèlerin .le bâton de Moïse  (celui qui se transforme en serpent et vis versa), le voyageur infatigable quand sa mission le réclame. le poing brandissant représente son intransigeance quand il s'agit de la gloire de Dieu . Il est  le saint patron de l' ordre des Carmes  et  ses religieux et son gouverneur du prieuré des Carmes de Rennes de la chapelle de Saint Herbot .

Voici, je vous enverrai Élie, le prophète,

avant que le jour de l’Éternel arrive,

ce jour grand et redoutable. Malachie 4,5

Le prophète Élie ce solitaire devient un voyageur infatigable quand sa mission le réclame. Le même Esprit de Dieu qui l'attire dans le silence l'envoie sur les routes, de Jéricho à Sarepta, du mont Carmel à Beersheba et jusqu'à l'Horeb. C'est ce qui faisait dire à Obadyahu, majordome d'Achab : "Quand je t'aurai quitté, l'Esprit de Yahweh t'emportera je ne sais où" (1 R 18,12.)

Face aux tentations des cultes du Baal, aux louvoiements d'Achab et d'Ochozias, face à l'indifférence ou à la veulerie du peuple, Élie se montre intransigeant, farouche parfois, parce qu'il s'agit de la gloire de son Dieu.  Et pourtant il reste "un homme semblable à nous" (Ja 5,17),

le prophète Elie.


1  La sibylle Erythréenne  Elle évoque l' Annonciation et la venue du Messie  ""Je vais vous envoyer mon ange qui préparera ma voie devant ma face, et aussitôt viendra dans son temple le Dominateur que vous cherchez.""

de la cité côtière Ionienne disparue d'Érythrée Erythraîa (Ερυθραία) désignant la couleur rouge et le point cardinal sud. L'Erythréenne,

 Autre nom pour celle ci la Sibylle de Marpessos ou de Troade (Troie)Selon Héraclite d'Ephèse, qui le premier parle des sibylles, "elle est unique et s'exprime d'une bouche délirante et sans sourire". Elle porterait le nom d'Hérophilé, fille d'une nymphe et d'un mortel. Elle avait prédit la chute de Troie du fait d'une femme née à Sparte.

antre immense, la retraite de l'effrayante Sibylle (6, 10-12). Le terme de Sibylle est un nom générique donné par les Anciens à diverses prophétesses grecques et romaines, qui pouvaient en outre porter parfois des noms individuels. Ainsi la plus ancienne Sibylle connue dans la légende se serait appelée Hérophile : elle aurait fait une prophétie à la reine Hécube avant la guerre de Troie. On l'appelait aussi la Sibylle d'Érythrée, sa patrie (une cité sur la côte d'Asie mineure, en face de Chios). La Pythie de Delphes figurait aussi au nombre de ces Sibylles antiques. Varron, qui en avait dressé un catalogue, en comptait dix.

15 ans (vetustissima, la plus ancienne)

, prophète Ezéchiel.

ISAE dans la  Chapelle Sixtine

8 la fleur

Le grand rameau fleuri de l'Erythréenne. évoque l'Annonciation. la Sibylle d'Ionie qui parla aux Atrides, proclame qu'une vierge doit enfanter. Noter que l'on remarquera que la patrie de la Sibylle d'Erythrée était aussi Marpessos.

8


2 La sibylle de Tibur

(aujourd’hui Tivoli  en Italie où l’on voit encore son temple). La Tiburtine,

Lors de l'incendie du Capitole en 81 av JC, les livres sibyllins furent détruits. Auguste fit rechercher partout les textes des Sibylles. On dit qu'il rencontra ainsi la Sibylle de Tibur. Serait-ce Albunea ?Il lui demanda si quelqu'un serait plus grand que lui. Alors il aperçu une femme dans toute sa splendeur rayonnant au dessus de l'autel de Junon et qui portait un enfant. Les chrétiens dans cette allusion ont reconnu une annonce de la venue du Messie par la vierge Marie.

Du temps des Étrusques au IIe siècle av. J.-C., la ville des Sabins abrite deux importants temples tous deux situés au-dessus des spectaculaires chutes naturelles : le temple la Sibylle, monument le plus ancien de la ville où le nom de Tiburtus apparaît sur le fronton[13], dédié à une nymphe des eaux appelée Albunéa par Varron qui fut la dixième à s'échouer sur les rives de l'Aniene, et le temple de Vesta construit au siècle suivant. À cette époque, Tibur est considérée par les historiens comme un « sanctuaire prophétique » en raison de son site d'établissement près des chutes d'eau sonores, des grottes du val dell'Inferno « habitées par des voix », et des sources thermales aux vapeurs infernales qui font du site un « lieu de transmission de la parole de la terre[14] ». Ainsi l'empereur Auguste, en quête d'oracle, fait venir la Sibylle de Tibur à Rome qui lui aurait prophétisé, sur le lieu de l'actuelle basilique Sainte-Marie d'Aracœli selon la tradition médiévale, la venue du Christ[note 2] sur le Capitole[15].

 

20 ans (non multum senex, pas très âgée...)

,prophète Michée.

6 le gant

Le gant, ou la main coupée de la Tiburtine, symbolise la main du garde qui, au cours de la Passion, a souffleté le Christ dont le visage était voilé : " Dis-nous qui t'a frappé ? "

6


3 La sibylle d'Hellespont

. L'Hellespontique,

50 ans (vetusta et antiqua, vieille et très ancienne),

prophète Jonas.

10 La croix de crucifixion

 L'Hellespontique porte une grande croix en relation avec le sacrifice du Christ au Golgotha

10


4 La sibylle Phrygienne

(d'Anatolie). Deux Sibylles viennent de Troie et auraient pu être la Sibylle phrygienne, Sibylle fille du troyen Dardanos et de Néso et la Sibylle de Troie consultée par Enée encore à Troie ( Tibulle)

La Phrygienne, dite vieille, sans précision d'années (mediocris aetatis, d'âge moyen),

pas de correspondance avec un prophète, du moins selon Emile Mâle.

11  La croix de crucifixion  la victoire

Quant à la Phrygienne le sculpteur lui réserve l'étendard du ressuscité.

11


5 La sibylle Persique.

Elle évoque  pour moi Marie-Madeleine la pécheresse qui découvra le tombeau vide du Christ. la première témoin de la Résurrection.

30 ans,

prophète Osée.

 

DANIEL dans la  Chapelle Sixtine

9 Une lanterne et le serpent.(la femme infidèle)

La Persique présente dans sa main gauche un objet ou certains voient une boîte à onguent, rappelant l'attribut habituel de Marie-Madeleine. D'autres pensent à un sablier dont le symbolisme serait à définir. Il s'agit en réalité d'une lanterne. A Brennilis et à Saint Herbot l'objet ne fait pas de doute, et la femme foule aux pieds le serpent de la Genèse qui abusa Eve. La lanterne symbolise la lumière apportée par le Messie au monde mais peut, tout aussi bien faire partie des Instruments de la Passion évoquant la lampe qui éclaira le chemin des gardes venus arrêter le Christ au jardin des Oliviers. A Coatnan en Irvillac, la Persique est nommément désignée (SI : PERSICA). Elle porte la croix à banderole qui est l'étendard de la Résurrection.

9


6 La sibylle Libyque (Carthage).

Elle évoque la venue du Messie.

24 ans (non multum juvenis, pas très jeune),

prophète Jérémie , aussi selon Mâle

 Le prophète Jérémie , dans la  Chapelle Sixtine

5 Un cierge allumé

La torche flamboyante de la Libyque, symbole de la Lumière qui vient en ce monde repousser les ténèbres, annonce la naissance du Sauveur. On verra que la Persique porte une lanterne qui symbolise aussi la lumière mais ici rien ne voile l'éclat de la torche ou du cierge de la Libyque. Notons que la Libyque de Brennilis a pour attribut trois clous qui rappellent la Passion du Christ.

5


7 La sibylle Cimmérienne,  elle est en tête  à Saint-Herbot, et elle a une place de choix à Brennilis.

des bords de la mer Noire. 18 ans, 12 La corne

prophète Daniel.

Le biberon, un biberon antique en forme de corne qui n'a rien à voir avec nos modernes flacons à tétines, attribut de la Cimmérienne, signifie que la Vierge allaitera son enfant. Ajoutons que c'est la Cimmérienne qui est la mieux représentée des Douze dans nos églises

12


8 La sibylle Delphique

Elle évoque la Passion

surnommée aussi Pythie en raison du serpent Python gardien du temple de Delphes.  Elle s'asseyait aussi sur une pierre pour prophétiser et emportait la pierre avec elle dans ses déplacements

20 ans (juvenis, jeune),

prophète Jérémie

JOEL  dans la Chapelle Sixtine et le sacrifice de NOE Israel sera visitée par l'Esprit-Saint de Dieu (Joel 2; 18-27

3 La couronne d'épines,

La Sibylle Delphique présente la couronne d'épines, symbole évident de la Passion  La belle prêtresse d'Apollon, celle qui s'assied sur le trépied sacré, la Sibylle de Delphes, porte à la main une couronne d'épines. Poésie merveilleuse ! (...).Un Dieu viendra pour mourir et il sera plus grand que les immortels (...). Il semble que toute la poésie du monde antique nous souffle au visage. " (Mâle, p. 278

3


9 La sibylle Samienne

Elle évoque la naissance de Messie

(de l'île de Samos).(Il y a eu aucun culte d'Apollon sur cette île de la mer Égée ; est ce en fait l' île sacrée de Délos,  lieu de naissance d' Apollon et d' Artémis? Pythagore  est né à Samos. celui qui le premier à introduire en Grèce la philosophie0

23 ans (formosum pectus, à la belle poitrine),

4 La mangeoire ou le berceau

Prophète David.

A la Samienne , la Sibylle de Samos, qui avait entrevu la Vierge couchant l'enfant dans une crèche, on confie un berceau, qui a la forme d'une petite boîte rectangulaire. A Brennilis le sculpteur, plus précis, montre le berceau en perspective avec des montants latéraux.. C'est le sens aussi du coffret de Plabennec, sorte de mangeoire qui n'est autre que le berceau de l ' Enfant Jésus.

4


10 La sibylle Agrippa,  

Connue dans une liste établie au I° siècle av JC, son nom est devenu "Agrippa" par déformation du non "Aegypta

30 ans (non multum juvenis, pas très jeune),

pas de correspondance avec un prophète, du moins selon Emile Mâle.

1 Le fouet

Le fouet que serre Agrippa au dessus de son livre évoque la flagellation.

1


11 La sibylle de Cumes   

Elle évoque la naissance du Messie

Est elle la Vierge consacrée du temple druidique du sanctuaire des Osismes de Berrien.?

2

La Sibylle de Cumes est restée pour avoir été la prêtresse mythique, la fondatrice de la cité de Néapolis signifiant nouvelle ville, qui devint Naples, Cumes prenant dès lors le nom de Paléopolis signifiant, vieille ville. La Cuméenne, 2

18 ans

 2 La pomme , un coquillage, la vulve de la Vierge

, prophète Daniel.

 

EZECHIEL dans la  Chapelle Sixtine et le péché d'ADAM.

 

La sibylle de Cumes qui n'a guère, à Guimiliau, que son livre, pose un problème. Sa main gauche index et majeur dressé fait le geste de la bénédiction. On sait que la Cuméenne est évoquée dans les Bucoliques de Virgile, considéré comme le chantre de l'âge d'or et de l'accomplissement des siècles où le Ciel sucite sur terre une progéniture nouvelle. A Brennilis, la Sibylle de Cumes tient en main un objet qu'on prend pour un pain, ou un bassin d'or, mais qui est plutôt, ailleurs c'est souvent très précis, le coquillage du genre porcelaine, vulgairement appelé pucelage ou vulve de vierge (Réau). On se demande pourquoi les sculpteurs de Lampaul qui n'étaient guère plus prudes que les autres se sont refus à accepter l'attribut. On ajoutera que la Cuméenne n'est présente dans nos églises que quand le groupe des douze est complet. Les sculpteurs ne l'ont jamais retenue dans les petits groupes La Sibylle de Cumes, gardienne du rameau magique (le rameau de gui) et de la porte des morts, écrit sur des feuilles que le vent emporte, qu'un enfant descendra du ciel

Selon Publius Vergilius Maro dit Virgile poète et écrivain latin I° av JC. Ce gaulois romanisé un initié druidique pythagoricien ??) la sibylle de Cumes était le guide d'Enée aux enfers

Mais c'est encore Virgile (I° av JC) qui écrit dans les Bucoliques  " Quatrième églogue . ''( le plus célèbre de Virgile, dont l'aspect énigmatique ne cesse de fasciner.)

Ultima Cumaei venit jam carminis aetas

          magnus ab integro saeclorum nascitur ordo. 

am redit et Virgo, redeunt Saturnia regna,

jam nova progenies caelo demittitur alto.

Tu modo nascenti puero, quo ferrea primum

desinet ac toto surget gens aurea mundo,

casta fave Lucina ; tuus jam regnat Apollo

le dernier âge prédit par la Sibylle: je vois éclore un grand ordre de siècles renaissants. Déjà la vierge Astrée revient sur la terre, et avec elle le règne de Saturne; déjà descend des cieux une nouvelle race de mortels. Souris, chaste Lucine, à cet enfant naissant; avec lui d'abord cessera l'âge de fer, et à la face du monde entier s'élèvera l'âge d'or: déjà règne ton Apollon

Voici venir les derniers temps prédits par la Sibylle de Cumes et de nouveau l'ordre qui fut au commencement. Voici venir la Vierge et voici l'äge d'or. Voici que va descendre du haut des cieux une race nouvelle. Diane pure et lumineuse, protège cet enfant qui va naître et fermant l'âge de fer ressuscitera sur toute la terre la génération du siècle d'or. déjà règne ton Apollon"

L' armoirie et la devise  " redeunt Saturnia regna"  de la Compagnie des Mines de  Basse Bretagne de 1732  des mines du  Huelgoat .

 

L' ÉNÉIDE, LIVRE VI .LA DESCENTE AUX ENFERS  Rencontre avec la Sibylle (6, 1-2638

La Sibylle de Cumes (cfr aussi 3, 441-452 ; 5, 735-736) était l'une des plus célèbres. Mentionnée dès le IIIe siècle a.C.n. comme un personnage légendaire, elle était censée rendre ses oracles dans un antre souterrain. La tradition la présentait comme une vieille sorcière décrépite, rarement en possession d'elle-même, et douée d'un caractère irritable. En fait, il s'agit là d'une légende : il ne semble jamais y avoir eu de Sibylle à Cumes, et on ne possède en tout cas aucun témoignage historique d'une consultation oraculaire dans cette cité. Actuellement, on fait visiter aux touristes, à l'ouest du lac Averne, un lieu dit « grotte de la Sibylle ». En fait il s'agit sans doute d'un tunnel construit par Agrippa, pour relier le lac à Cumes et Baïes ; à quelque distance, on montre l'antre de la Sibylle, une salle garnie de mosaïques, qui en fait était un établissement d'eaux thermales.

Quoi qu'il en soit, d'après la tradition, une Sibylle, probablement celle de Cumes, serait venue à Rome à l'époque des Tarquins pour proposer au roi une série de neuf livres prophétiques. Après beaucoup d'hésitations, Tarquin aurait finalement accepté d'en acheter trois, qui deviendront les célèbres « Livres sibyllins » conservés au Capitole à la garde de prêtres spéciaux, les quindécemvirs, et qui seront consultés sur l'ordre du Sénat dans les moments difficiles (cfr 6, 73-74). L'existence de ces « Livres sibyllins » à Rome est, elle, une réalité historique. Il s'agit de vieux textes, de provenance incertaine et rédigés en grec, qui eurent une grande influence, notamment sur l'évolution de la mentalité religieuse romaine. À l'époque de Virgile, beaucoup de prédictions, auxquelles on donnait le nom de « sibyllines », couraient dans la foule

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/virg/V06-001-263.html#antre

, Énée est le grand père de Brutus de Bretagne, il est le premier roi de la légende de l'origine troyenne des Bretons  comme Francion,  le fils de Friga,le frère d'Enée de La légende fondatrice des origines troyennes des Francs


12  L'Europa  Elle évoque le Massacre des Saints Innocents

15 ans, " la plus belle de toutes " (decora, juvenis, facie rutilans, jolie, jeune, au visage éclatant),

prophète Zacharias.

7 Le glaive

Le glaive brandi par l'Européenne évoque le Massacre des Innocents et par la même occasion sa conséquence, la Fuite en Egypte

7

Une photo du lac d’Huelgoat vers 1906.(collection personnellle)


Source Saint Herbot revisité ( association Tro war dro sant Herbot  Robert Tavennec  1998)

Saint Herbot  Maurice Dilasser édition Jos Le Doaré 1975

http://chemins-bretagne.com/art/sibylles.html

Les Sibylles de Brennilis

http://www.infobretagne.com/prophete-prophetie.htm

http://www.mythologie.fr/Sibylles_cumes.htm

Monique Bouquet, Françoise Morzadec (éds), La Sibylle. Parole et représentation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2004. 1 vol. 15 × 21 cm, 301 p. (Collection « Interférences »). ISBN : 2-86847-879