Le sanctuaire de la vallée du  Glan-vez de l' oppidum du Roi artus.

 Prés de ce village de Tilli- Brennou  j' ai découvert ce sanctuaire champêtre dans cette vallée sauvage sans aucuns aménagements touristiques et ses chaos de pierres dans une forêt primaire  comme elle était au temps des gaulois .  

 La chapelle  Notre Dame  de Breac- Ellis au bourg de  Brennillis était à l'emplacement d' un temple antique  dans un  torr  de pierres comme ce sanctuaire  que j'ai découvert  !

 Brennillis de Brenn et sa forme mutée de prenn est le bois travaillé  par l' homme en breton dans ce contexte en toponymie une construction en bois, un temple en bois? Et non brenn une colline en breton qui ne correspond pas à ce lieu de  pierres et le second  illis? à voir soit église ou ELLEZ?

G. Le Scouezeg interprète le nom d'une statue de la Vierge dans l'église de Brennilis,Notre Dame de Breac-Ellis", comme venant de briacos, le marais en gaulois et helle, la sorciére en vieux français, soit le marais de la sorcière ; le nom d'Aïs peut être ajouté à Helle priant hell-ais, hellis, soit la sorcière Ais : le marais de la sorcière Ais ou Aès. Ce marais le Yeun Ellez où la tradition localise la porte de l'enfer froid celtique, une des entrées de  l’autre monde, l'univers des défunts.

L'origine du nom Ais.

 

Prés du village Restidiou uhella sur un chemin qui mène au Camp artus et au roc'h Warek ,

Le village tout proche s 'appelle Tilli- Brennou (= les grands (arbres d') ormes , le second élément étant le pluriel de la forme mutée  de prenn (= bois d' ouvre travaillé par l' homme)

 

En Berrien ,au nord du camp d' Artus sur le chemin-creux ,entre le menhir de kerampeulven et le village de Niquelvez . Ce rocher isolé au fond d'un champ  domine  à 251métres est appelé ar roc'h wareg "la roche du salut " le déterminant  wareg , forme mutée de gwareg ,étant l'équivalent breton de l' adjectif gallois gwaraedog "rédempteur,protecteur "La roche se trouve au sommet d'une belle colline :Keneh gwenn "colline blanche- sacrée" et les deux ruisseaux voisins s'appellent glan/vez( le ruisseau de la grotte d'Artus et l'autre ruisseau  où il prend le nom du village de kerbizien en se jetant dans le lac du Huelgoat) dans ce nom il y a un composé archaïque de glan " pur" saint"et de vez ,forme mutée de gwez ; variante de gwaz"ruisseau", d'où glanvez "ruisseau pur-sacrée".Autre signe du sacré de ces lieues  kerbizien (Kaer Budian au XI iéme siècles ) vient de bit (=nature ,monde ,éternité).Il existe dans ce secteur l'une de plus grande concentration de tumulus et de tombes de l'âge du fer (2000-1200 ans J.C ) en Europe.(Jean-marie Ploneis ) l'identité bretonne,la toponymie celtique éditions du Felin.