la mare aux sangliers  Ar poull-moc’h-gouez.

Le sanglier symbole sacerdotal celtique est opposé à l'ours (Artus =ours) qui est un symbolique royal..(La grotte d'Artus est à deux pas de la mare aux sangliers .) Le sanglier est le symbole de la classe sacerdotale celtique.,Merlin l'enchanteur dans la tradition arturienne.

L' opposition du pouvoir spirituel et du pouvoir temporel ne doit pas  forcement être interprétée comme une lutte de pouvoir chez les celtes.

Le ruisseau s'appelle Le clair ruisseau .Son non breton est glan-vez = ruisseau pur-sacré .Encore un signe des cultes celtiques  de ce site.

Le radical *glano- remonte à un indo-européen *ghel-, " luire ", " rayonner " (Pokorny, 1959, 429-432). Sa signification première était " clair ", " brillant "; on le retrouve aussi dans les différentes langues celtiques avec le sens de " pur ", " sacré " (irlandais g/an et gallois glân, " pur ", " limpide "; breton g/an, " pur ", " parfait ", " saint ", " sacré ") (Henry, 1900, 133; Guyonvarc'h, 1955a; Plonéis, 1983, 89; Pennaod, 1992, 83-84, 87; Lambert, 2003, 90

La toponymie  celtique de Jean-Marie Plonéis)

Les noms d'origine gauloise la Gaule des dieux  Jacques Lacroix  édition Errance 2007  

 Le glanv-vez a une orientation nord- sud ,soi l'axe polaire ( le sanglier est associé  à la lyre polaire sur les monnaies celtiques)

Source Les celtes et le druidisme Raimonde Reznikov  Edition Dangles

.(La toponymie  celtique de Jean-Marie Plonéis) Edition du felin 1989


La vieille et les gorets Le conte des cochons changés en sangliers de Guillaume Guyomarc'h, cocher au Huelgoat juin 1903

. Saint Pierre et le Bon Dieu descendirent un jour sur la terre, l'un sous les apparences d'un bucheron, l'autre sous celles d'un cultivateur. Ils étaient accompagnés d'une truie, près de mettre bas, avec laquelle ils se dirigèrent vers une chaumière à l’ orée des bois habitée par une vieille boulangère qui n'avait pas été favorisée par la fortune. Elle était assise sur le pas de sa porte, quand saint Pierre et le Bon Dieu l'abordèrent en lui disant:«Voici une truie sur le point d'être mère. Nous vous en faisons cadeau à une condition, c'est que vous nous réserverez la moitié des petits qu'elle aura faits.— Accepté, dit la femme qui n'avait jamais eu l'occasion d'avoir une truie et que cette offre comblait de joie.— Nous reviendrons dans une semaine, dirent les voyageurs. Vous nous mettrez de côté notre lot de porcelets. »La pauvre femme rayonnait de plaisir. Elle bâtit bien vite avec du genêt et des mottes une soue pour sa truie, l'y coucha sur une bonne litière et la régala de pommes de terre et de trognons de choux noyés dans une gwelien (eau de vaisselle) onctueuse. Le lendemain, la truie mit bas huit petits.« Bon ! se dit la vieille, les voyageurs ne sont pas là. Ils ne savent pas combien ma truie a eu de petits. Au lieu de huit, je ne leur en avouerai que quatre, ce qui portera ma part à six. »Son four était vide: elle y cacha quatre gorets. Le matin du huitième jour, nos deux voyageurs se présentèrent:«Combien la truie a-t-elle eu de petits? demanda l'un d'eux.— Quatre, dit effrontément la femme.— Et ceux-ci, dirent le Bon Dieu et saint Pierre en se dirigeant vers le four, vous les oubliez donc?»La femme se mit à trembler. « Pardonnez-moi, s'écria-t-elle, je ne recommencerai plus. »Mais, sur un geste du Bon Dieu, saint Pierre avait ouvert le four et les quatre porcelets avaient pris leur trot dans la direction du bois voisin. Seulement, comme ils s'étaient roulés dans la cendre chaude, leur soie s'était toute roussie et c'est depuis ce temps que les sangliers ont le poil brun.


 

Maurice Denis (French, 1870-1943)

Notre tableau familiale de Monique Fer la sœur de Litch notre peintre du Huelgoat féerique .J’ai discuté longuement avec elle chez Patrick ,elle a toujours la pêche !

Maurice Denis (French, 1870-1943)

Maurice Denis ( 1870-1943) Rochers et mare au Huelgoat, Circa 1928 Oil on canvas on carton Monogrammed l/l 39 1/2" x 29 1/2" (100 x 75 cm)  http://www.montgomerygallery.com/location/index.html

 Paul Sérusier. Bathers with White Veils. 1908.  Oil on canvas. 100.5 x 139.5 cm. Musée d'Orsay, Paris, France

la mare aux sangliers

1968 : Histoires extraordinaires, sketch Metzengerstein une adaptation d'une nouvelle d'Edgar Allan Poe de  Roger Vadim  :Janes Fonda la comtesse Frederica ( Cette histoire de princesse débauchée ressemble à la légende huelgoataine d'Ahès ) .Janes Fonda, son frère Peter Fonda en baron Wilhelm. Film et scénario de  Roger Vadim .Une partie de ce film a été tournée au Huelgoat .Une photo de Louis Priser