http://www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/reyer-anilis1_cle0bb14c.pdf

En breton Roz menek (le tertre des pierres),autre nom de ce lieu Reyer anilis rec'her an ilis .

 Rec'her anilis

vue d'huelgaot du sommet du chaos du ménec.

Les sorcières et l' Incantation ou Le Bois sacré ou Mammenn 1893(le lac d'Huelgoat en arrière

 De la route de La Feuillée, on n' imagine pas qu'il y a ce monument gigantesque de la nature ,aujourd'hui il est caché par les arbres

.Il est situé en face de la piscine et du terrain de camping .

Il fut sauvé des burins des tailleurs de pierres par son classement en site classé naturel mais pas les chaos du Créac'h ar Justiç  (la colline de la justice)  qui surplombaient la vallée de Kerbizien   .

.Le chaos du Menec aujourd'hui  porte le nom du village tout près.

Reyer est le vrai nom breton des amas de pierres .Le nom" chaos granitique "est une création récente.

Un autre nom désigne ce chaos  Reyer anilis. Il y a une similitude avec le nom sur une carte de la Bretagne du XVI siècles où il est indiqué " RERCHAIS  pour Huelgoat.  Anilis a un lien  avec le nom de Brennilis tout proche .Ilis en français c'est une église mais Brennilis sous l'ancien régime n'était  qu'un village avec sa chapelle de la trêve de Locqueffret . ILIS ne peut pas ici signifié église.

G. Le Scouezeg interprète le nom d'une statue de la Vierge dans l'église de Brennilis,Notre Dame de Breac-Ellis", comme venant de briacos, le marais en gaulois et helle, la sorciére en vieux français, soit le marais de la sorcière ; le nom d'Aïs peut être ajouté à Helle priant hell-ais, hellis, soit la sorcière Ais : le marais de la sorcière Ais ou Aès. Ce marais le Yeun Ellez où la tradition localise la porte de l'enfer froid celtique, une des entrées de  l’autre monde, l'univers des défunts.

ILIS serait là une forme de Aheles ou Hélles ( Huelgoat pour Helqoit  sur l'ordonnance de Du Guesclin en 1373 ,Huelgoat ne serait pas le haut du bois mais le bois de la sorcière .)

les noms de lieux qui se terminent par i ,y, is ic il   sont des noms sacrés liés à l'eau  non celle qui coule , mais celle qui surgisse de terre mais à la source dans son jaillissement premier. comme sont aussi les marécages Yeun  en breton ou  les  marais en breton gwern qui à une parenté dans la  prononciation avec gwenn  blanc sacré  et l' eau  qui disparaît  dans les profondeurs des chaos de rochers  du Huelgoat pour jaillir plus bas. Ces noms  sont aussi associés aux anciens cultes des sources dédiés aux triades déesses- mères des celtes les  MATRONA (1) christianisées  en Notre Dame de  Brennilis (la vierge ,sainte Appoline et sainte Genevieve )et  Notre Dame des Cieux( les deux vitraux des saintes trinités)    

(1)(Les noms d'origine gauloise la Gaule des dieux  Jacques Lacroix  édition Errance 2007 )

En contre-bas du chaos la source s'appelle le Stivell. (encore un nom sacré de la fontaine dont l'eau jaillit des entrailles de la Terre ) .

 Les chaos de pierres de l'autre coté de la vallée portait en 1835 le nom sacré de Créac'h ar Justiç  (la colline de la justice) 

Le lieu de baignade des huelgoatains était dans la rivière du Fao parmi ses rochers juste au pied du chaos du Menec avant la création de la piscine, porte le nom de Toull- billi, le trou brillant  en français .On rapprochera  du nom gaulois beli-sima = très brillant ou très puissant ,nom associé aux déesses mères , déesses de la pierre ,des eaux ,des hauteurs. Le mot gaulois belym signifie lumière” et “souffle vital. C'est à dire l'étymologie du dieu gaulois Belenos.  Toull  a plusieurs sens ,il peut désigner le contraire d'un trou, d'une entrée , en vieil irlandais tul a le sens de bosse,colline, protubérance ,front ,etc..du grec "tulé"(protubérance).II y a un Mont Toulon en Ardéche."Tul ou toull"peut être considéré comme une racine pré-Indo- européenne.