20  Le prophète Daniel  "L’arbre que tu as vu, qui grandit et devint fort, dont la hauteur a finalement atteint les cieux et qui était visible pour toute la terre+, 21  dont le feuillage était beau, dont le fruit était abondant et sur lequel il y avait de la nourriture pour tous ; sous lequel habitaient les bêtes des champs et sur les branches duquel résidaient les oiseaux des cieux+ c’est toi, ô roi ( Nabuchodonosor), parce que ta grandeur a grandi et a atteint jusqu’aux cieux, et ta domination jusqu’à l’extrémité de la terre."

Jérémie, nous relevons de Jacob monte une étoile et d ‘Israël surgit un sceptre” oracle de Balaam dans le livre des nombres 24.17.

Virgile Bucoliques  " Quatrième églogue . Pour toi, aimable enfant, la terre la première, féconde sans culture, prodiguera ses dons charmants, çà et là le lierre errant, le baccar [20] et le colocase mêlé aux riantes touffes d'acanthe. Les chèvres retourneront d'elles-mêmes au bercail, les mamelles gonflées de lait ; et les troupeaux ne craindront plus les redoutables lions : les fleurs vont éclore d'elles-mêmes autour de ton berceau, le serpent va mourir ; [25] plus d'herbe envenimée qui trompe la main ; partout naîtra l'amome d'Assyrie


  Pour moi ,ce n'est pas la statue de Saint Herbot qui trône le porche ouest comme veut la tradition locale , mais celle du prophète Isaïe

Isaïe, chapitre 11

Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.

« Un rameau sortira de la souche de Jessé / un rejeton jaillira de ses racines » (Is 11, 1)

Is 11:6-

Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.

Is 11:7-

La vache et l'ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits. Le lion comme le bœuf mangera de la paille.

Is 11:8-

Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main.

Is 11:9-

On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance de Yahvé, comme les eaux couvrent le fond de la mer.

Is 11:10-

Ce jour-là, la racine de Jessé, qui se dresse comme un signal pour les peuples, sera recherchée par les nations, et son sépulture sera glorieux.

Le prophète Jérémie, nous relevons de Jacob monte une étoile et d ‘Israël surgit un sceptre” oracle de Balaam dans le livre des nombres 24.17.

Publius Vergilius Maro dit Virgile (I° av JC)  écrit dans les Bucoliques  " Quatrième églogue . ''( le plus célèbre de Virgile ce gaulois romanisé , dont l'aspect énigmatique ne cesse de fasciner.)

[1] Muses de Sicile, élevons un peu nos chants. Les buissons ne plaisent pas à tous, non plus que les humbles bruyères. Si nous chantons les bois, que les bois soient dignes d'un consul. Il s'avance enfin, le dernier âge prédit par la Sibylle : [5] je vois éclore un grand ordre de siècles renaissants. Déjà la vierge Astrée revient sur la terre, et avec elle le règne de Saturne ; déjà descend des cieux une nouvelle race de mortels. [10] Souris, chaste Lucine, à cet enfant naissant ; avec lui d'abord cessera l'âge de fer, et à la face du monde entier s'élèvera l'âge d'or : déjà règne ton Apollon. Et toi, Pollion, ton consulat ouvrira cette ère glorieuse, et tu verras ces grands mois commencer leur cours. Par toi seront effacées, s'il en reste encore, les traces de nos crimes, et la terre sera pour jamais délivrée de sa trop longue épouvante. [15] Cet enfant jouira de la vie des dieux ; il verra les héros mêlés aux dieux ; lui-même il sera vu dans leur troupe immortelle, et il régira l'univers, pacifié par les vertus de son père.

Pour toi, aimable enfant, la terre la première, féconde sans culture, prodiguera ses dons charmants, çà et là le lierre errant, le baccar [20] et le colocase mêlé aux riantes touffes d'acanthe. Les chèvres retourneront d'elles-mêmes au bercail, les mamelles gonflées de lait ; et les troupeaux ne craindront plus les redoutables lions : les fleurs vont éclore d'elles-mêmes autour de ton berceau, le serpent va mourir ; [25] plus d'herbe envenimée qui trompe la main ; partout naîtra l'amome d'Assyrie

Les prophètes apocalyptiques de la venue du Christ.

Les prophètes apocalyptiques de la venue du Christ.


Au tympan du portail, un saint Herbot accueille le pèlerin et lui présente un évangile. Il est flanqué de deux anges. Celui de gauche présente un phylactère datant le commence­ment du chantier :

LANM:VcXVI: FUT CESTPORTAL COMACE: MESS.- CHO : KDIFFEZ GOUVERNE «L'an 1516, fut ce portail commencé, messire Corentin Kerdiffez gouverneur. »

La pierre inaugurale

 

  

De même, les deux anges qui lui sont symétriques. Ils déploient les acclamations : BENEDICTUS... «Bénit soit celui qui vient au nom du Seigneur» et LAUDATE... «Louez le Seigneur toutes les nations»

Le page, à droite, ne dit-il pas la même chose dans le «Pax vobii» qu'il adresse à tous ? «Paix à vous».


  La niche vide ,symbole de la grotte, de la statue de la Vierge .Elle est orientée sur  l' autre sanctuaire de la Vierge Notre Dame des Cieux du Hüelgoat

   La sirène comme dans toutes les sanctuaires des nos Monts d' Arrée comme celle de Lannedern  regarde le couchant ,Terre des morts.


Le chancel  et la frise des Apotres et du porche sud


  Le chevet sud de la chapelle Sainte Barbe la tour de sa légende et l' ossuaire.

Les deux gargouilles de deux lions de la fenêtre sud et la tour de la légende Sainte Barbe  ( 1558) protègent ce sanctuaire

  

  Cette gargouille  du chevet sud de la chapelle Sainte Barbe (1558)  elle a une tête d'un lion ,elle n'a pas de membres avant comme le serpent  et elle a une queue d''un bovin ou d'un lion qui se ressemble beaucoup  !

Cette gargouille  du chevet sud de la chapelle Sainte Barbe (1558)  elle a une tête de chien ,elle n'a pas de membres avant  et un corps allongé comme le serpent .


  L' ossuaire et la tour aux trois fenêtres  de la légende de Sainte Barbe   

Adossée au portail méridional , on remarque une petite construction bien lourde, dont les chapiteaux ioniques et la forme prétentieuse annoncent un ouvrage contemporain de Louis XIV. C'est le reliquaire de l'église. Je dois expliquer ce que c'est qu'un reliquaire en Bretagne et quelle est sa destination. Une pratique fort étrange règne dans cette province. Les parents d'un mort le font exhumer au bout de quelques années , lorsqu'ils croient que la terre a absorbé ses chairs décomposées. Les os recueillis sont alors rejetés dans un petit bâtiment construit ad hoc auprès de l'église; c'est la relique  pour la mettre dans une boîte , et la placer dans un lieu apparent de l'église, avec cette inscription : « Ci-git le chef de N. » Il est impossible d'imaginer rien de plus repoussant que ce monceau d'ossements blanchis, jetés pêle-mêle au milieu des orties qui poussent toujours en abondance dans les reliquaires. Bien souvent un zèle empressé n'attend pas l'entier dépouillement du squelette , et des lambeaux de chairs puantes attirent les chiens que personne ne prend soin de chasser. D'ailleurs ces ossuaires n'inspirent aux paysans ni dégoût ni respect. J'en ai vu plusieurs s'y abriter de la pluie, d'autres y manger; ' quelques-uns attendaient que j'eusse passé pour y faire l'amour avec leurs maitresses. Je ne sais à quelle époque remonte ce détestable usage ; mais je n'ai pas vu un seul reliquaire de construction ancienne, un seul, par exemple, qu'on pût rapporter à la période gothique. Dans les villes un peu considérables , ces charniers sont des dépendances des cimetières , et n'offensent pas la vue des passants et des dévots comme dans les villages ; mais il y a peu d'églises où l'on ne trouve des chefs '   Prosper Mérimée 1837


2 - Une page d'histoire, et quelques vestiges d'une chapelle des XIVe et XVe siècles

«Faisant outrageouses prises et estorsions de pauvres gentz», la guerre de succession de Bretagne (1341-1364) n'épargne pas St Herbot

En 1341, le duc Jean III meurt sans héritier direct. Charles de Blois, au nom de sa femme, Jeanne de Penthièvre, et avec l'appui du roi de France Philippe VI, réclame le duché. Jean de Montfort, demi-frère du défunt duc, met en avant les usages français de la succession par les mâles, s'allie aux Anglais et réclame la couronne ducale.

Le Rusquec et St Herbot sont pris dans la tempête, sans doute dans les premiers temps du conflit. La date est incertaine, de même les auteurs : soit des partisans de Charles de Blois, soit un contin­gent anglais, débarqué à Brest, venu prêter main forte à Jeanne de Flandre, dite Jeanne La Flamme, épouse de Jean de Montfort et retranchée à Hennebont. A l'aller ou au retour, ces alliés d'outre-manche n'auraient pas hésité à se faire un butin sur des hommes de leur propre camp.

Des lettres pontificales des 10 mars et 3 août 1389 promettent des indulgences à tous ceux qui travailleront à la réfection de la chapelle : «capella ut sanctiErbaudi, CorLiopitensui diocesis, congruis honori-btis frequcntctur, et ut CbrLitifidele.i eo libentius causa devotionis confluant et ad sustentationem fabrice ipsius maïuui porrigant adjutrices...» (...pour que la chapelle de Saint Erbaud, diocèse de Quimper, soit fréquentée avec les honneurs convenables et pour que les fidèles du Christ y affluent volontiers pour raison de dévotions, et que dans le soutien de sa construction, ils tendent des mains secourables).

Cette nouvelle chapelle existe dès 1424, ou 1426. Par un article du compte de Jean Dronyon, trésorier, on sait que le duc de Bretagne, Jean V, envoie par messager «à saint Herbaut pour messes et offrandes pour la reyne, sa fille, cinq livres, quatre sol». Sa fille Isabelle est reine de Sicile.

De cette chapelle rebâtie au lendemain de la guerre de succession de Bretagne subsiste le mur nord et un pan du mur sud, les deux en petit appareil de pierres des champs (en schiste).

De cette époque, dateraient également les piliers de la nef. Ils sont du style Languidou-Pont Croix, un type particulier à la Cornouaille. Du fait qu'une charpente de bois  qui vient des charpentiers de marine  telle un navire renversé remplace la voûte en pierre, les colonnes n'ont plus besoin d'être massives. Elles s'affinent et sont cannelées. Les chapiteaux, n'ayant plus à subir de fortes poussées, se réduisent à une simple frise.

Les piliers, l'entourage du vitrail de St Laurent (autel latéral nord), l'ouverture aujourd'hui bouchée du mur nord et la baie du mur sud portent des marques de tailleurs de pierre. Leurs cœurs et leurs «H» seraient de cette époque, fin  XIVe-début XVe siècle. ,

Association Tro-war-dro Sant Herbod-Robert Tavennec


 

Mt 7.24-27

46 - Pourquoi m'appelez-vous « Seigneur !  Seigneur ! » alors que vous n'accomplissez pas ce que je vous commande ?

47 Savez-vous à qui ressemble celui qui vient à moi, qui écoute ce que je dis et l'applique ? C'est ce que je vais vous montrer.

48 Il ressemble à un homme qui a bâti une maison : il a creusé, il est allé profond et il a assis les fondations sur le roc. Quand le fleuve a débordé, les eaux se sont jetées avec violence contre la maison, mais elles n'ont pas pu l'ébranler, parce qu'elle était construite selon les règles de l'art.

49 Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis ressemble à un homme qui a construit sa maison directement sur la terre meuble, sans lui donner de fondations ; dès que les eaux du fleuve se sont jetées contre elle, la maison s'est effondrée, et il n'en est resté qu'un grand tas de ruines

Lc 6.47-49

24 - C'est pourquoi, celui qui écoute ce que je dis et qui l'applique, ressemble à un homme sensé qui a bâti sa maison sur le roc.

25 Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle ne s'est pas effondrée, car ses fondations reposaient sur le roc.

26 Mais celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis, ressemble à un homme assez fou pour construire sa maison sur le sable.

27 Il a plu à verse, les fleuves ont débordé, les vents ont soufflé avec violence, ils se sont déchaînés contre cette maison : elle s'est effondrée et sa ruine a été complète.

Saint Herbot n'est pas Fukushima ? La chapelle ,elle a été construite pour l' éternité dans les règles de l'art.