La légende du penity de Saint  Herbot dans les bois du  Hüelgoat.

 

 

J’ai découvert  le sanctuaire de la légende dorée de la cabane entre des rochers du Saint ermite Herbot dans les bois de la Roche Cintrée ( Roc'h Warek en breton) en Hüelgoat qui fut chassé par les bacchanales de ce bois sacré lors de ma promenade journalière en VTT.

 

Cette loge d’ermite entre des rochers .Elle est celle de la légende de  saint Herbot Ce noble anglais de l’ordre des  Carmes de la fin du XIIIe siècle chassé de la Terre -Sainte, établi ici dans ce site breton qui ressemble  au Mont  Carmel et ses grottes et ses cascades par Jean II  duc de Bretagne  lors de la huitième. croisade?  C'est sous son règne que vécut  Saint Yves Hélory de Kermartin († 1303).

Saint Herbot ayant voulu un jour construire dans un bois en Halgouet entre les rochers une cabane, il en fut chassé par les femmes du pays malfaisantes à coups de pierres, . Il y rencontra une femme qui ramassait du bois, illuminée par la grâce de Dieu ,il lui posa sur la tête un gros rocher pour qu'elle le porte au lieu où devait être édifiée son église. Elle n'en sentit pas le poids bien qu'il fut impossible à des hommes en grand nombre de bouger la pierre, . En venant à la grotte du saint située dans la paroisse maintenant appelée par les autochtones Berrien en Halgouet (Huelgoat ancienne trêve de Berrien), une foule de malades, hommes qu'animaux, souffrant de la tête et des membres étaient guéris par lui. Un ange lui annonça sa fin prochaine dans sa grotte .

Saint Herbot avait commencé par s'établir à Berrien sur les pentes de la rude montagne de l'Arrée. Sa prédication captivait tant les paysans qu'ils en oubliaient de travailler leurs terres. Du moins leurs femmes le prétendaient. Quoi qu'il en soit du vrai, elles menèrent au saint une vie impossible. On lui vola les pauvres vêtements qu'il mettait à sécher, on parla de faire flamber sa hutte, on alla même jusqu'à jeter des pierres en criant des injures.

Herbot qui avait patienté longtemps, finit par s'emporter : « Que la terre de Berrien ne produise plus que du caillou ! Que Dieu même dans sa toute puissance fasse qu'on n'en puisse arracher les pierres !

.Sur ce chemin qui mene de la voie romaine à la mine et au chateau du Gouffre fut découvert un morceau d'un vase en or d' après Cambry(1788).

 

Au premier plan un muret de pierres. Saint Herbot vint en Armorique , s'y établit dans une épaisse forêt, y bâtit une petite cellule, speluncam in parrochiâ, quæ nunc ab incolis nominatur Berrien-an-Halgovet (Le Hüelgoat); puis, une petite église, dont la pierre fondamentale était un grand rocher, saxum magnum, quod quidem in Ecclesiæ fundanento,usquè in hodiernum diem, omnibus notum est. Albert LE GRAND La pierre fondamentale tout près n'est autre que ce dolmen de la nature

La mystérieuse pierre taillée par nos ancêtres .

.

Saint Herbot y rencontra une femme qui ramassait du bois, illuminée par la grâce de Dieu ,il lui posa sur la tête un gros rocher pour qu'elle le porte au lieu où devait être édifiée son église. Elle n'en sentit pas le poids bien qu'il fut impossible à des hommes en grand nombre de bouger la pierre, (la géante du gouffre Ahés)