Mon  site web sur le Camp d' Artus , je l' actualise depuis plus de quinze ans, sans aucuns financements  publics pour mes recherches et le temps passé. Celui de Kreizy Archéo et leur parcours  archéologique brein à 20 000 € .Pour moi c'est de l'argent détourné aux institutions publiques bretonnes et européennes pour un travail  qui n'est que des copier-coller et des bétises comme sur leur site et leurs poteaux de signalisations . Pour eux le site de  Kergrois en Paule et en Glomel  est un oppidum  mais c'est faux! C' est une ferme entourée de nombreux enclos à bétail et de fossés qui séparent les parcelles. Une Villa rustica gauloise. Le mot latin villa désigne à l' origine un domaine foncier comportant des bâtiments d'exploitation et d'habitation de la  Gaule cisalpine

Le Hüelgoat  la  première ville de Bretagne


Sur la partie suivante de cette forêt du coz Huelgoat ,on remarque une plate forme entourée de douves qui annoncerait l' emplacement d' un ancien château ou d' un fort .Suivant la tradition vulgaire on tient pour cet endroit la résidence du roi Arthur .(  Mémoire présenté le 25 août 1784 au Grand maitre des Eaux et Forêts) .États des forêts du Roi.


LE CAMP  D'ARTUS (Kastell -Arzur)

Bagad Arzur ,e goaran e Arzur a-rok lein ar mene.

Un oppidum  une Montjoie, Le Capitole des Osismes.Le vacumm sacré du sanctuaire du Huelgoat.  

Ce n'est pas le plus vaste oppidum du  monde celtique mais dressé de Blockfields de pierres gigantesques ,ce lieu est surnaturel .

Cette colline ou ce Capitole et  sa roche Tarpéienne qu' est le site du  Gouffre  surplombe mon bourg natal du Hüelgoat aux sept collines  comme est  aussi  la ville éternelle  Rome  et où j'y habite toujours.   Le sacré de celle-ci depuis mon enfance m' interpelle .elle n'est pas  une fortesse militaire ni une ville habitée comme on veut nous faire croire  cles soi-disant  archéologues du Kreizy Archéo  et leur parcours  archéologique mais c'est un sanctuaire celtique !  .

!

Elle est délimitée par son relief par  trois vallées encaissées aux trois cours d'eau , en arc qui forment une arcade ou encore une courbe,un NEMATON   "Ar Warek  Gwarek est aussi  un nom breton  qui a le mène sens identique  de protection des sanctuaires celtiques .Les celtisants depuis deux cents affirment  qu'il y a un seul nom le Nematon . Ils n'ont jamais étudié la toponymie de nos Monts d'Arrée   

 

Ma page sur l ' autre  sanctuaire  du  Roc'h Warek  de la vallée du  Plandonen  qu'on appelle aujourd'hui la Roche Cintrée!


La priorité de l'édifice n'est pas de constituer un lieu imprenable, mais bien d'exposer, tant à la population à laquelle appartient l' oppidum, qu'aux étrangers de passages, l'étendue de la puissance du pouvoir locale. D'un point de vue culturel ces oppida peuvent revêtir la particularité de pérenniser un lieu de culte, de protéger un emplacement sacré inamovible.   © Sébastien Thiriet

   Le rempart celtique  s’apparente  à un pomerium. Le pomerium étrusco-romain implique un certain nombre de règles juridiques ou d’interdits, dont le port des armes à l’intérieur de la ville ou le rejet des morts à l’extérieur du tracé.


  Sur le cadastre de 1835 les huelgoatains nommait ce lieu le Saoulec  !