La rivière d' argent :Ster ar (p) glandonen.n breton

Son nom est récent,il vient en fait du nom du moulin de moulage du minerai d'argent qui était en aval des mines de plomb-argentifères .Ca fait plus touristique.

L'ancien moulin  de la la rivière d'Argent

L'argent ,en gaulois argento ,"brillant" au figuré est blanc qui est la couleur du sacré pour les indo-européens .

Le Clair Ruisseau affluent en amont du gouffre a ce sens (Son non breton est glan-vez = ruisseau pur et brillant ) .

Sur le cadastre des mines et de la forêt royale du temps de l'exploitation des mines de plomb-argentiféres  aux XVII siècles, la rivière d'argent ,en cet endroit , s'appelait la rivière de Plandonen.

D'où vient ce nom" plandonen"sûrement de la mauvaise transcription  phonétique  de glan en plan  par  les scribes  de langue française des domaines des forêts du Roi  . "Glan vient du radical *glano remonte à un indo-européen *ghel , "luire ,"rayonner .Sa signification première était clair ","brillant", on le retrouve aussi dans les différentes langues celtique avec le sens de "pur ","sacré", en  irlandais et irlandais ,"pur",limpide",en breton  glan ,pur " parfait","saint","sacré".(réf 1)   .Don"pour forteresse en gaulois et"en "  pour petite (le camp d Artus serait alors  la grande forteresse et le "kastell-Gwibel la petite forteresse) pou ce lieu . Mais aussi  Don en breton veut dire en français profond ,le Gouffre en breton c'est aussi toull don) .

Il y a aussi une relation  mystérieuse avec le nom  du bois de l'Arkellen se situe sur les hauteurs du Gouffre .l'Arkelenn)=Art- kellenn  Ce nom mystérieux signifie le testicule de pierre ou la couille de pierre La forêt de Celidon et de l'Orquelenes des romans arthuriens qu'on veut nous situé en Écosse , serait bien alors la forêt du gouffre  du Huelgoat et ses rochers en formes de couilles..

                     Autre noms sur ces cadastres: pour la forêt de la mine et du gouffre (la forêt de la roche cintrée aujourd'hui) , Rochmarrec en 1777(la roche des chevaliers) ,  Rocharey aux mines  en 1941.C'est à dire " Roc'h an nec'h"  =la roche du haut et le manoir de La haie en Locmaria-Berrien, tout proche , vient aussi de an nec'h.

                   Le bois de la coudraie (ar gelvezeg en breton) ne peut qu 'être un nom francisé comme tous les noms du domaine royal du Huelgoat. Il peut aussi venir de an naou an nec'h "la pente du "sommet". An nec'h est un des noms du sanctuaire  gaulois de la forêt du Huelgoat.

Ces toponymes retraduites correspondent mieux à ces lieux.

.(La toponymie  celtique de Jean-Marie Plonéis) Edition du felin 1989

(ref 1) (Les noms d'origine gauloise la Gaule des dieux  Jacques Lacroix  édition Errance 2007  

e 

La rivière d' argent  Ar Plandonen

Son nom est récent,il vient en fait du nom du moulin de moulage du minerai d'argent qui était en aval des mines de plomb-argentifères .Ca fait plus touristique.

L'ancien moulin  de la la rivière d'Argent

L'argent ,en gaulois argento ,"brillant" au figuré est blanc qui est la couleur du sacré pour les indo-européens .

Le Clair Ruisseau affluent  juste en amont du gouffre   a ce sens (Son non breton est Glan -vez = ruisseau ou source  pur et brillante ) .

Sur le cadastre des mines et de la forêt royale du temps de l'exploitation des mines de plomb-argentiféres  aux XVIII siècles, la rivière d'argent ,en cet endroit , s'appelait la rivière de Plandonen.

D'où vient ce nom" plandonen"sûrement de la mauvaise transcription  phonétique  de Glan en plan  par  les scribes  de langue française des domaines des forêts du Roi  . 

"Glan vient du radical *glano remonte à un indo-européen *ghel , "luire ,"rayonner .Sa signification première était clair ","brillant", on le retrouve aussi dans les différentes langues celtique avec le sens de "pur ","sacré", en  irlandais et irlandais ,"pur",limpide",en breton  Glan ,pur " parfait","saint","sacré".*(1)

Don"pour forteresse en gaulois et"en "  pour petite (le camp d Artus serait alors  la grande forteresse et le "kastell-Gwibel la petite forteresse) pou ce lieu . Mais aussi  Don en breton veut dire en français profond ,le Gouffre en breton c'est aussi toull don) .

Il y a aussi une relation  mystérieuse avec le nom  du bois de l'Arkellen se situe sur les hauteurs du Gouffre .l'Arkelenn)=Art- kellenn  Ce .nom mystérieux signifie  le testicule de pierre ou la couille de pierre La forêt de Celidon   et de l'Orquelenes  des romans arthuriens  qu'on veut nous situé en Écosse , serait bien alors la forêt du gouffre  du Huelgoat et ses rochers en formes de couilles..

                     Autre noms  sur ces cadastres,pour la forêt de la mine et du gouffre (la forêt de la roche cintrée  aujourd'hui) , Rochmarrec en 1777(la roche des chevaliers) ,  rocharey aux mines  en 1941.C'est à dire " roc'h an nec'h"  =la roche du haut et  .Le manoir de La haie en Locmaria-Berrien, tout proche , vient aussi de an nec'h.

                   Le bois de la coudraie (ar gelvezeg en breton) ne peut qu 'être un nom francisé comme tous les noms du domaine royal du Huelgoat.Il peut aussi venir de an naou an nec'h "la pente du "sommet". An nec'h  est un des noms du sanctuaire  gaulois de la forêt du Huelgoat.

Ces toponymes retraduites correspondent mieux  à ces lieux

(1) (Les noms d'origine gauloise la Gaule des dieux  Jacques Lacroix  édition Errance 2007  

e