Les fresques des anges musiciens du porche de la chapelle de Saint Herbot

Ni ho salud gand karantez,

Rouanez ar zent hag an elez

 

Les fresques du porche se réfèrent  bien aux versets (14.2.3) de l' Apocalypse de Jean.   Elle sont la description imagée chrétienne de la cascade de l' Ellez de Saint Herbot et sa légende Ster-Aelez : la rivière des Anges .

Apocalypse de Jean 14.2   Et j'entendis  un bruit venant du ciel, comme le mugissement des grandes eaux ou le grondement  d' un orage violent , et ce bruit me faisait songer à des joueurs de harpes touchant de leurs instruments..

Hag e klevan eus vouez euz Neñv ,evel mouez douriou braz hag evel kurun braz ,hag ar vouez a glevan a zo evel kanerien o lirenni war o lirennou!

14.3   Et ils chantaient un cantique nouveau devant le trône, et devant les quatre êtres vivants et les vieillards. Et personne ne pouvait apprendre le cantique, si ce n'est les cent quarante-quatre mille, qui avaient été rachetés de la terre.

La harpe dans la symbolique chrétienne désigne le corps du Christ étendu sur la croix , mariage entre le Corps saint et la passion rédemptrice .

Il faut rapprocher ELLEZ et Elestr en breton l' iris des marais (La fleur de lys des rois de France, n'a rien à voir avec le lys. La fleur de lys des rois de France ressemble à l'iris jaune des marais).. A gauche de la tour de la chapelle face au marais du YEUN  s'ouvre une fenêtre fleurdelisée )  . Les clercs chrétiens ont créé une légende avec ce nom Aelez les anges:Ster-Aelez  la rivière des Anges . Ils ont voulu déformer ELEZ en le christianisant en anges sachant que ce nom se rapproche de (Aer ,Aered ) le nom du Serpent celtique qui était  pour eux le Démon  .Le christianisme a fait  disparaître le nom gaulois du serpent dans tous parlés romans en l' occultant, le prononcer c'était être païen et être excommunier (1) .

Le Serpent est le symbole très fort et positif de la déesse mère celtique non pas celui  qui est associé au Satan des religions  monothéistes  et du verset  de l’Apocalypse de Jean 12 9  L'énorme dragon fut jeté dehors. C'est lui le serpent ancien, appelé le diable ou Satan, qui trompe le monde entier. Il fut jeté sur la terre, et ses anges avec lui 

     Near  la vipère ,Nàered  les vipères ,dans le parlé populaire ,on ne prononce pas le N an Aer an,Aered

Il faut rapprocher aussi  ELLEZ et ElGEZH (le menton) .Étrangement  le surnom de Saint HERBOT est ELGEZHEG (le menton long)  sans doute à cause de sa barbe d' assyrien ou de son menton prééminent d'un serpent.


Dans le CODEX BEZAE, écrit  en latin  et en grec d'un manuscrit  dont  l'origine est la Gaule du  Vème ou VIème siècle. ;  il y a  cette  phrase :le tombeau du Christ est gardé par un daemon de gardien, SERPENT ROUGE KOPTE :traduit du grec  l' AERED KOPTE (ou copte) traduit du latin  prouve bien que AERED est le nom gallo-romain  du serpent.

AN AEZ-ROUANT    (Le nom en vieux breton du DEMON indo- européen  des profondeurs des eaux  aux oreilles et aux cornes de taureaux  et ayant un corps de serpent ..Le fait est que les  torrents et fleuves étaient sacrés aux yeux des indo- européens, leur tumulte étant souvent évoqué par l'image  du taureau  avec sa force brute et ses furieux  horribles, affreux meuglements .

Le Serpent  Huant. Arc'houere en breton moderne : il est  le Démon  et non le Diable du Moyen- Chrètien, dénigré en Diable par les missionnaires après le Concile de  Trente, mais la grande divinité vénéré des cours d'eau des païens Il est  un Demi-Dieu mortel  né de l' union d'un Dieu et d'une mortelle une nymphe  , l' intercesseur et l' interlocuteur des divinités avec les mortels.  En Gaule, déjà au V ième  avant JC était il , Achéloos. et Dusios? sous l'empire romain  


Le Christ en majesté  sur son Trône.

Et celui qui était assis sur le trône dit : Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il dit : Écris ; car ces paroles sont certaines et véritables Puis il me dit: " C'est fait! Je suis l'alpha et l'oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai gratuitement de la source de l'eau de la vie. Apocalypse 21,5 ,6  

     ( La lettre A tire son origine de l'alphabet linéaire proto-sinaïtique, un alphabet utilisé dans le Sinaï dérivé des hiéroglyphes égyptiens ; le son, [ʔ] (coup de glotte), était alors représenté par une tête de bœuf stylisée). Le bœuf est aussi le symbole de l' Évangile de saint Luc ; aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie le père de saint Jean Baptiste qui  sacrifie le taureau au Dieu de la Bible. .

Et celui qui était assis sur la nuée mit sa faucille sur la terre, et la terre fut moissonnée" (Apocalypse 14:16).

اللّهُ لاَ إِلَهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَأوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَأوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيم 

Le verset du Trône (arabe : آية الكرسي, ʾāyatu-l-kursī) est le 255e verset de la2esourate (intitulée al-Baqara ou La Vache) du Coran. C'est l'un des versets les plus récités par les musulmans vu sa fonction protectrice.

« Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui même (al-Qayyùm). Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône (Kursiy) déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

https://www.youtube.com/watch?v=6N2Fu7Z3YF0


L'arc d' alliance de Noé 

 

Au-dessus de l'arcade extérieure  du porche sud qui symbolise ici l'arc d' alliance de Noé  trône un Christ en majesté. Assis, il tient sur un genou une sphère, non pas le globe (la terre n'est pas représentée ronde à l'époque) mais le firmament, la terre et ce qu'il y a sous la terre : une façon de dire que le Christ est Roi de l'univers. Il est dans l'attitude de celui qui enseigne, ses doigts manquants devaient désigner le ciel selon l'imagerie habituelle.

Au bas de son trône, à ses cotés et un peu plus loin, la présence d'anges (<<elez>> en breton) .sonne comme un écho homonymique au murmure de la rivière Ellèz), 

Source Saint Herbot revisité ( association Tro war dro sant Herbot  Robert Tavennec  1998)   .  

Il existe un lien étymologique et symbolique entre l'arc-en-ciel et le ciel dont un de ses noms bretons Kanevedenn  suppose un prototype vieux celtique Kambonemos courbe céleste .Le symbolisme rejoindrait alors à la fois celui du ciel et celui du pont. (OGAM-Tradition Celtique ,Rennes ,1948)  

     Autre nom breton de  l'arc-en-ciel : Gwareg -Ar-Glao ( arc de pluie).  Cette association Pluie-Arc-en-ciel évoque dans la tradition le Serpent mythique et la pluie céleste.

GWAREG  " le Salut " ; le déterminant wareg, forme mutée de gwareg, étant l'équivalent breton de l'adjectif gallois gwaredog " rédempteur, protecteur ", etc., avec amuïssement du d intervocalique. (Jean-marie Ploneis )l'identité bretonne,la toponymie celtique éditions du Felin.

Ar Warek est aussi  un nom breton du sanctuaire celtique .Les celtisants depuis deux cents  affirment  qu'il y a un seul nom le Nematon . Ils n'ont jamais étudié la toponymie de nos Monts d'Arrée.


Les quatre anges gardiens qui entourent le Christ en majesté représentent les quatre évangiles, symbolisme des quatre Vivants Le tétramorphe ) .

" Un trône était dressé dans le ciel, et quelqu'un était assis sur ce trône... et autour du trône, il y avait quatre animaux pleins d'yeux devant et derrière. Le premier animal ressemblait à un lion; le second ressemblait à un veau; le troisième avait le visage comme celui d'un homme et le quatrième ressemblait à un aigle qui vole. " (Apocalypse IV, 2?7).

Saint Luc ( évangéliaire de Landévennec) avec sa tête de taureau .Son attribut est le bovin. Saint Herbot est aussi représenté avec un bovin dans le statuaire traditionnel breton ,sauf dans sa chapelle?

Le porche sud


Le mot Nemeton

Il apparaît en vieil-irlandais sous la forme nemed, de sens identique.  « lieu sacré » ;  En Bretagne, des toponymies font foi de son existence : la forêt du Nevet et aussi Nevet Locronan est Lokronan-Koad-Nevet. Le gallois donne nyfed « sanctuaire », le breton neved « sanctuaire ,sacré ,tabou,saint », le cornique neves « bosquet sacré ». L'étymologie est sans doute à rechercher dans la racine nem « courbe », d'où « voûte du ciel » ; gallois nef « cieux », cornique nev «cieux», breton nenv »ciel «  et kanevedenn < kan-neved-enn « arc-en-ciel » ; irlandais moderne neamh « cieux ».Ce mot a été conservé dans toutes les langues néo­celtiques malgré la christianisation .Soi une clairière dans les bois. ref Les Celtes et la parole sacrée Yvan Guéhennoc Edition Label LN. 2006

LE LIVRE DE LA GENÈSE Chapitre 9

Gn 9,1. Alors Dieu bénit Noé et ses enfants, et Il leur dit: Croissez et multipliez-vous, et remplissez la terre.

Gn 9,2. Que tous les animaux de la terre et tous les oiseaux du ciel soient frappés de terreur et tremblent devant vous, avec tout ce qui se meut sur la terre. J'ai mis entre vos mains tous les poissons de la mer.

Gn 9,3. Nourrissez-vous de tout ce qui a vie et mouvement: je vous ai abandonné toutes ces choses, comme les légumes et les herbes de la campagne.

Gn 9,4. J'excepte seulement la chair mêlée avec le sang, dont Je vous défends de manger.

Gn 9,5. Car je vengerai votre sang de toutes les bêtes qui l'auront répandu, et je vengerai la vie de l'homme, de la main de l'homme, et de la main de son frère.

Gn 9,6. Quiconque aura répandu le sang de l'homme, sera puni par l'effusion de son propre sang: car l'homme a été créé à l'image de Dieu.

Gn 9,7. Croissez donc, vous autres, et multipliez-vous, entrez sur la terre et remplissez-la.

Gn 9,8. Dieu dit encore à Noé, et à ses enfants aussi bien qu'à lui:

Gn 9,9. Je vais faire alliance avec vous, et avec votre race après vous,

Gn 9,10. et avec tous les animaux vivants qui sont avec vous, tant les oiseaux que les animaux, ou domestiques, ou de la campagne, qui sont sortis de l'arche, et avec toutes les bêtes de la terre.

Gn 9,11. J'établirai Mon alliance avec vous; et toute chair ne périra plus désormais par les eaux du déluge; et il n'y aura plus à l'avenir de déluge qui extermine toute la terre.

Gn 9,12. Dieu dit ensuite: Voici le signe de l'alliance que J'établis pour jamais entre Moi, et vous, et tous les animaux vivants qui sont avec vous.

Gn 9,13. Je mettrai Mon arc dans les nuées, afin qu'il soit le signe de l'alliance que J'ai faite avec la terre.

Gn 9,14. Et lorsque J'aurai couvert le ciel de nuages, Mon arc paraîtra dans les nuées;

Gn 9,15. Et Je Me souviendrai de l'alliance que J'ai faite avec vous et avec toute âme qui vit et anime la chair; et il n'y aura plus à l'avenir de déluge qui fasse périr dans ses eaux toute chair qui a vie.

Gn 9,16. Mon arc sera dans les nuées, et en le voyant Je Me ressouviendrai de l'alliance éternelle qui a été faite entre Dieu et toutes les âmes vivantes qui animent toute chair qui est sur la terre.

Gn 9,17. Dieu dit encore à Noé: Ce sera là le signe de l'alliance que J'ai faite avec toute chair qui est sur la terre

 

                                    LES AMOURS JAUNES par TRISTAN CORBIÈRE CRIS D'AVEUGLE.

 Les douze sybilles  de la chapelle de Saint Herbot

Les  douze sybilles d'Apollon annonciatrice de la venue du Christ.